Accueil » Blog

Malade d’Alzheimer et la télévision

Quelques années après le début de la maladie d’Alzheimer, la personne atteinte oublie complètement l’usage de l’appareil télévisé. Tous ce que se passe sur l’écran, pour elle est réel, cela se passe dans sa chambre. Si l’émission est de bonne qualité et agréable, la personne s’identifie avec le personnage. Ainsi, une dame très excitée disait à son auxiliaire de vie : « cette nuit je me suis mariée avec un policier ». Bien que l’auxiliaire avait aussi regardé le film et a compris de quoi la patiente parlait, cela l’a rendu confuse. Que doit-on répondre dans tels cas ? Peut-on entrer dans le jeu et, par exemple, féliciter la patiente, demander le nom de son mari… ? Certainement pas, car l’on considère qu’un tel acte renforce le patient dans sa démence et cela est interdit aux termes de différentes chartes.

Suite... >

Accueil » Blog

Le placement en institution : quand, comment ?

70 % des personnes atteintes restent vivre à domicile avec des difficultés majeures pour les aidants. Parfois telles que même sans demande spontanée de la famille, le médecin est amené à conseiller la mise en institution. Même s’il s’agit du souhait des familles d’un proche âgé, cette décision est un processus toujours douloureux cc’il convient d’anticiper au mieux pour les aidants comme pour le sujet malade.

Avec la mise en institution, surviennent de nouvelles difficultés pour les aidants, partagés entre épuisement, souffrance et culpabilité, promesses antérieures et résurgence de conflits. Ces difficultés sont différentes selon que l’aidant principal est le conjoint ou l’enfant, que la famille est recomposée ou pas, selon qu’il y a, ou pas, accord sur le placement en institution et ses modalités, financières entre autres. Le patient, pour qui ce changement est toujours un bouleversement massif, peut être victime de ces conflits et difficultés. Par ailleurs, la mise sous tutelle, que le médecin aura recommandée aussi précocement que possible peut être une phase douloureuse et non exempte de difficultés, même si elle protège le patient.

Suite... >